Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le vol ultime

S'il y a bien une chose que je ne m'attendais pas à faire un jour, c'est bien cette expérience ! Et je serais passé à côté de quelque chose ! Récemment, j'ai en effet effectué un vol en avion de chasse. Ca s'est passé à Pontoise, et ce que je peux d'emblée vous dire, c'est que ça a été intense ! Ca a commencé assez simplement. Le jour J, je me suis rendu à l'aéroport, où j'ai fait la connaissance de Frank, mon pilote et instructeur, qui m'a fait un briefing sur le plan de vol. Puis le moment est venu d'enfiler ma combinaison de vol et de rejoindre le tarmac. C'est là que m'attendait le L-39. Cet avion ne ressemble pas vraiment à un avion de chasse, avec sa queue en V, mais le principal, c'est qu'il assure, côté sensations, n'est-ce pas ! J'ai donc pris place à l'arrière, le staff a vérifié mon harnais de sécurité, et quelques minutes plus tard, on était prêts à décoller. Je serais bien incapable de vous décrire ce qu'on éprouve lorsque l'appareil se retrouve face à la piste, paré au décollage. C'est un cocktail de peur et d'enivrement à parts égales. Pour vous donner une idée, c'est un peu ce qu'on peut ressentir à bord d'un wagon de montagnes russes. Vous savez, quand il monte tout doucement, sadiquement même, juste avant de partir en chute libre. Multipliez ça par trois et vous commencerez à avoir une idée de ce qu'on resent alors. Nous avons finalement décollé, et là, je dois dire que j'ai été déçu. Le décollage n'avait rien d'un truc décoiffant à la Top Gun. Mais quelques minutes plus tard, on a commencé les acrobaties aériennes, et là, d'un coup, c'est devenu dément. Ca a été soudain, comme si on avait appyé sur un interrupteur. Dès le premier break, j'ai pris 5G en pleine tronche. Je faisais 5 fois mon poids habituel ! Et ce n'était là que l'ouverture. Les figures se sont enchaînées sans pause, comme autant de coups de massue. Ca n'a duré qu'une dizaine de minutes, mais de retour sur le tarmac, on aurait dit que j'avais couru des heures en plein cagnard. Et vous savez le pire ? C'est que j'ai adoré ! En fait, si j'en avais l'occasion, je recommencerais sans hésiter une seule seconde. Voilà le lien vers mon baptême en avion de chasse, pour ceux qui sont intéressés. Davantage d'information est disponible sur le site de l'organisateur de ce baptême en L39 Albatros. Cliquez sur le lien.

Les commentaires sont fermés.